Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Pour ceux d'ici et d'ailleurs, nous vous souhaitons la bienvenue sur le site internet de la paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie. Elle est l'une des 20 paroisses du diocèse de Saint-Flour (département du Cantal). Elle est située dans le sud ouest du Cantal aux portes du Lot et de l'Aveyron dans une région appelée "La Châtaigneraie" non loin des grands centres spirituels que sont Conques et Rocamadour.

Rappel à Dieu du père Philippe d'HUMIERES

philippe-humieres.JPGNous apprenons avec tristesse le rappel à Dieu du père Philippe d'HUMIERES, à l'âge de 92 ans, prêtre de la congrégation des pères maristes de Toulon.

 

Le Père Philippe d'HUMIERES a été admis en urgence à l'hôpital d'Aurillac où il a reçu les derniers sacrements avant de s'éteindre le lundi 5 août 2013. Chaque année, il venait se reposer à Marcolès, son village natal qu'il aimait tant et où il rendait de nombreux services pendant son séjour.

 

Ses obsèques ont eu lieu le jeudi 8 août à 9h00 en l'église Saint-Martin de Marcolès. La célébration a été présidée par le père Paul Loubaresse, responsable de la congrégation des pères maristes de Toulon. Il a été ensuite inhumé dans le caveau des religieux maristes à la Seyne-sur-Mer sur le diocèse de Toulon-Fréjus.

 

La communauté chrétienne de Marcolès et les paroissiens de Saint Laurent en Châtaigneraie s'associent par la prière à la peine de la famille.

 

"Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l'ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n'ont pas d'espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons, ceux qui se sont endormis, Dieu, à cause de Jésus, les emmènera avec son Fils. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur. Retenez ce que je viens de dire, et réconfortez-vous les uns les autres."

Saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens (1Thess 4,3-18)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article