Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Pour ceux d'ici et d'ailleurs, nous vous souhaitons la bienvenue sur le site internet de la paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie. Elle est l'une des 20 paroisses du diocèse de Saint-Flour (département du Cantal). Elle est située dans le sud ouest du Cantal aux portes du Lot et de l'Aveyron dans une région appelée "La Châtaigneraie" non loin des grands centres spirituels que sont Conques et Rocamadour.

[ELLES L'ONT VECU] Pèlerinage diocésain de l'hospitalité du Cantal à Lourdes

Du 30 mai au 3 juin dernier, 106 malades accompagnés de 160 hospitaliers (dont 40 nouveaux) et un groupe de 17 jeunes sont partis en pèlerinage à Lourdes sous la houlette de l'Hospitalité du Cantal. Ils ont retrouvé le pèlerinage diocésain qui regroupait quant à lui 80 pèlerins, une douzaine de prêtres et notre évêque, Monseigneur Didier Noblot.

La paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie étaient représentée par Henriette (14 ans d'hospitalité) et par Ginette (6 ans d'hospitalité). Emma et Camille, deux jeunes filles de la paroisse, les accompagnaient. Nous avons demandé à Henriette et Ginette de nous témoigner de ce qu'elles ont vécu à Lourdes et sur le sens de leur engagement auprès des malades.

***

"Après deux ans d'absence, à cause du COVID, nous sommes heureuses de nous retrouver auprès des malades et des nombreux hospitaliers en ce lundi 30 mai.

6 cars de malades et d'hospitaliers, 2 cars de pèlerins valides, 17 jeunes, notre évêque et une douzaine de prêtres du Cantal prennent le chemin de Lourdes pour rencontrer Marie et Bernadette à la grotte de Massabielle. Que nous soyons bien portants, malades, handicapés ou abîmés par l'âge, nous cheminons ensemble vers le Seigneur.

Nous avons été très sensibles à la présence de notre évêque, Monseigneur Didier Noblot et de tous les prêtres qui ont béni tous les hospitaliers au pied des cars juste avant le départ. Tout au long de notre pèlerinage, nous prions ensemble avec cette phrase de la Vierge à Bernadette, le 2 mars 1858 : "Allez dire aux prêtres que l'on bâtisse ici une chapelle et que l'on y vienne en procession". Cette année, seule la première partie de la phrase est retenue : "Allez dire aux prêtres".

Notre évêque et nos prêtres ont su nous rassembler pour vivre ensemble de nombreux temps forts : messe à la grotte, chemin de croix des malades, chapelet face à la grotte dans la prairie à l'ombre à cause de la chaleur, geste de l'eau, procession Eucharistique, procession aux flambeaux, conférence de Mgr Noblot.

Nous retiendrons plus particulièrement, l'onction des malades et la proposition du sacrement de réconciliation, données par notre évêque et quelques prêtres, reçues par de nombreux malades et hospitaliers, célébrations particulièrement émouvantes et priantes.

Emma et Camille avec les malades

Nous voulons également souligner la participation de nos jeunes, dont deux de notre paroisse, Emma et Camille, qui se sont investis auprès des malades avec gentillesse, sourire et attention lors de nos différentes célébrations. Quel beau témoignage intergénérationnel qui fait chaud au coeur. Ils ont été particulièrement appréciés par tous. Nous les remercions infiniment pour leur disponibilité et leur présence.

Cette année, nous avons la chance d'assister au spectacle de la comédie musicale Bernadette de Lourdes à l'espace Robert Hossein, moment très riche, émouvant et grandiose d'une très grande qualité.

Notre pèlerinage s'est terminé jeudi soir, par le chemin de croix des Espélugues pour les hospitaliers, dans la montagne, avec notre évêque et nos prêtres.

Nous quittons Lourdes vendredi 3 juin, en début de matinée, riches de tout ce que nous avons vécu et reçu tout au long de ce pèlerinage, espérant nous y retrouver l'an prochain.

Depuis plusieurs années, nous vivons, auprès des malades de l'hospitalité, ces cinq jours de pèlerinage. C'est un engagement qui nous apporte tant de joie, de paix et d'amour. Il est difficile d'exprimer avec nos pauvres mots ce que nous pouvons ressentir à Lourdes. Une présence, un sourire, une main tendue, du respect, de la tendresse envers celui qui souffre dans son corps, être tout simplement avec celui qui est seul avec beaucoup d'humilité.

C'est une grâce de venir à Lourdes au creux du rocher. Nous recevons bien plus que nous donnons. Vous pouvez, vous aussi, faire cette expérience exaltante qui rend heureux et nous rapproche du Christ ressuscité. Etre hospitalier, c'est venir tout simplement aider le malade, être avec lui près de Marie et Bernadette."

Henriette et Ginette

***

Vous êtes intéressés pour accompagner les malades et devenir hospitalier ? Pour cela, il suffit de prendre contact avec l'hospitalité du Cantal : 

Anne Rambaud
Tél. : 06.82.03.84.05
Mail : hospitalite-du-cantal@wanadoo.fr

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article