Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Pour ceux d'ici et d'ailleurs, nous vous souhaitons la bienvenue sur le site internet de la paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie. Elle est l'une des 20 paroisses du diocèse de Saint-Flour (département du Cantal). Elle est située dans le sud ouest du Cantal aux portes du Lot et de l'Aveyron dans une région appelée "La Châtaigneraie" non loin des grands centres spirituels que sont Conques et Rocamadour.

Nominations 2022 pour le diocèse de Saint-Flour

La nomination de prêtres :
une démarche spirituelle, pastorale et vocationnelle

La mission d’évêque est vaste. L’une de ses responsabilités est la nomination des prêtres. Ce pourrait être perçu comme une action de management et d’organisation des ressources presbytérales. Je fais l’expérience qu’il n’en est rien. Dès mes premières rencontres avec les prêtres, j’ai très vite perçu que cet aspect de la mission de gouvernement serait pour moi une démarche spirituelle, pastorale et vocationnelle. Je tenais à le partager avec l’ensemble du diocèse.

 

Une démarche spirituelle

La vie de tout baptisé est appelée à devenir une vie donnée. Par leur ordination, les prêtres de notre diocèse ont choisi d’offrir leur vie pour le service de l’Evangile sur notre terre du Cantal. Une nomination engage la vie d’un homme, ses espoirs et ses attentes. Elle doit lui permettre de déployer son sens pastoral. Au moment de réfléchir aux nominations, deux attitudes me marquent, l’humilité et le service. En effet, ce qui sera proposé est-il suffisamment respectueux de l’histoire personnelle de chacun ? Ainsi une foultitude de questions a habité ma prière. Personnellement où en suis-je de ma disponibilité et de mon obéissance à l’Eglise ? Comment dire ce que je souhaite ? Comment accueillir une parole qui me demande un pas de côté ? Pourquoi accepter la mission confiée par l’Eglise ? Le texte de la Bible qui m’a rejoint dans cette étape est le passage du lavement des pieds (Jn 13, 1-20). Jésus se fait serviteur et choisit l’abaissement, préfigurant ainsi par quelle mort il allait donner sa vie.

Cela dit, porter la responsabilité des nominations ne veut pas dire le faire seul ! Le discernement s’est fait avec les différents baptisés, prêtres et laïcs des Conseils du diocèse.

Une démarche pastorale

La figure géométrique du triangle a permis de partager aux prêtres et à plusieurs chrétiens un principe de base. Pour envisager une nouvelle nomination de prêtre, il s’agit d’entendre les besoins pastoraux des paroisses et des mouvements et services du diocèse. Durant plusieurs rencontres, nous avons mis à jour les points forts et les défis qui seraient à relever. Ensuite nous avons dû regarder comment le charisme d’un prêtre peut les honorer tout en ne quittant pas le fait qu’une nomination, autant que faire se peut, doit être source de bonheur pour celui qui la reçoit. Ce triangle vertueux convient assez largement pour tout appel.

Parallèlement, il fut demandé à chaque prêtre qui le souhaitait d’exprimer auprès de l’évêque ou du vicaire général des attentes, des projets et des demandes particulières de changement ou de maintien dans un lieu ou un service. Cela a donné lieu à plus de 10 rencontres entre prêtre et évêque. A ce point de la réflexion, l’évangile de la multiplication des pains où Jésus demande « donnez-leur vous-même à manger » (Mt 14, 13-33) a été pour moi très stimulant.

Une démarche vocationnelle

Après les différents ajustements, discussions et confrontations au sein des Conseils, j’ai pu rencontrer les prêtres un à un, parfois autour d’un repas à l’évêché. J’ai été ému par la disponibilité des prêtres à recevoir un nouvel appel. Avec chacun d’eux, j’ai pu exprimer pourquoi il lui était proposé cette nouvelle mission dans ce lieu précis. Tout cela au regard des défis identifiés et des charismes du prêtre. Le chapitre 6 du livre des Actes des apôtres a traversé souvent mon oraison. Dans cet épisode, en assemblée, les apôtres doivent choisir de nouveaux collaborateurs. (Ac 6, 1-7)

Je suis témoin qu’en acceptant une nouvelle mission, les prêtres répondent à un appel. Devant les propositions, certains ont demandé un délai, d’autres ont littéralement sauté de joie, d’autres encore ont pu être, dans un premier temps, déçus. Mais tous ont manifesté beaucoup de sérieux et de disponibilité pour le service de l’annonce de la joie de l’Evangile. L’étape qui va suivre sera les rencontres locales entre le vicaire général et les responsables des paroisses et des mouvements et services qui vont recevoir un nouveau pasteur. Il s’agit d’associer les paroissiens à l’accueil de leur nouveau curé.

Des prêtres ont demandé ou accepté de poursuivre leur service dans les paroisses et les responsabilités qu’ils occupent aujourd’hui. C’est pourquoi on ne les retrouve pas dans cette liste. Mais plusieurs sont envoyés pour de nouvelles missions. Voici ces nominations ; d’autres concernant les Mouvements et les Services seront publiées dans un second temps.

***

Karl-Emmanuel BENOIST, frère de la communauté saint Jean : prêtre in solidum du doyenné de Saint-Flour, spécialement chargé de la paroisse Notre-Dame de Haute-Auvergne (Murat).

Henri BOUSQUET : prêtre in solidum du doyenné d’Aurillac, spécialement chargé de la paroisse Saint-Jacques-Berthieu-en-Carladès (Vic-sur-Cère).

Philippe BOYER : prêtre in solidum du doyenné d’Aurillac, spécialement chargé de la paroisse Saint-Géraud d’Aurillac.

Jean-Louis DUPRÉ : vicaire à la paroisse Saint-Géraud d’Aurillac.

Philippe DUPUY, chancelier diocésain, devient aussi vicaire à la paroisse Saint-Géraud d'Aurillac.

Tomasz RAFALAK, prêtre fidei donum du diocèse polonais de Gliwice : prêtre in solidum du doyenné de Saint-Flour, spécialement chargé de la paroisse Saint-Mary de Haute-Auvergne (Massiac).

Emmanuel LAPORTE : prêtre in solidum du doyenné de Saint-Flour, spécialement chargé de la paroisse de Saint-Flour en Planèze.

Basile OUEDRAOGO : aumônier du monastère de la Visitation de Saint-Flour et vicaire à la paroisse de Saint-Flour en Planèze.

Pascal POIRIER : prêtre accompagnateur des aumôneries des hôpitaux d’Aurillac et du service diocésain de la pastorale de la santé. Il devient aussi prêtre in solidum du doyenné d’Aurillac, spécialement chargé de la paroisse Saint-Jean-Marie-Vianney en Vallée de la Jordanne.

Jean-Odiam RABEFENOSOA : vicaire à la paroisse de Saint-Flour en Planèze.

Thierry SELVES : prêtre in solidum du doyenné de Mauriac, spécialement chargé de la paroisse Notre-Dame-des-Miracles (Mauriac).

Paul de TINGUY : vicaire à la paroisse Saint-Géraud d’Aurillac.

Pour vivre son stage pastoral inter cycle d’une année, Guillaume DESACHY, séminariste de notre diocèse, est envoyé à la paroisse de Saint-Flour en Planèze.

***

Frère Marie-Thomas BERTAUD du CHAZAUD, à la suite de l’anniversaire de ses 76 ans, reçoit dans son ordre une nouvelle affectation.

François KABASELE, à la suite de l’anniversaire de ses 75 ans, rentre dans son diocèse en République Démocratique du Congo.

Jacques MAJDAN, à sa demande, rejoint la mission polonaise en région parisienne.

Nous les remercions vivement pour ces années au service de l’Eglise dans le Cantal.

Toutes ces nouvelles nominations prennent effet au 1er septembre 2022.

+ Didier NOBLOT,
évêque de Saint-Flour

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article