Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Pour ceux d'ici et d'ailleurs, nous vous souhaitons la bienvenue sur le site internet de la paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie. Elle est l'une des 20 paroisses du diocèse de Saint-Flour (département du Cantal). Elle est située dans le sud ouest du Cantal aux portes du Lot et de l'Aveyron dans une région appelée "La Châtaigneraie" non loin des grands centres spirituels que sont Conques et Rocamadour.

Journée de jeûne et de prière pour la paix le mercredi des Cendres

Le pape François a exprimé sa "grande douleur" et a invité à une journée de jeûne et de prière mercredi 2 mars, lors d’un appel pour la paix en Ukraine, au terme de l’audience générale du mercredi, ce 23 février 2022, dans la Salle Paul VI du Vatican.

S’exprimant en italien, le pape a dit la "douleur" qu’il éprouvait "dans le coeur" devant "des scénarios de plus en plus alarmants" : la paix de tous est menacée par des intérêts partisans", a-t-il déploré.

"J’ai une grande douleur dans mon coeur pour l’aggravation de la situation en Ukraine, a dit le pape. En dépit des efforts diplomatiques de ces dernières semaines, des scénarios toujours plus alarmants s’ouvrent. Comme moi, de nombreuses personnes, dans le monde entier, éprouvent angoisse et préoccupation. Encore une fois, la paix de tous est menacée par des intérêts partisans."

Il a invité les responsables politiques à un "examen de conscience devant Dieu qui est le Dieu de la paix et pas de la guerre" qui "nous veut frères et pas ennemis" et il leur a demandé de "s’abstenir de tout" ce qui pourrait aggraver la situation.

"Je voudrais en appeler à ceux qui ont des responsabilités politiques pour qu’ils fassent un examen de conscience sérieux devant Dieu, qui est le Dieu de la paix et non de la guerre, a insisté le pape, qui est le Père de tous et pas seulement de quelqu’un. Qui nous veut frères et pas ennemis. Je prie toutes les parties impliquées de s’abstenir de toute action qui provoquerait encore plus de souffrance des populations, en déstabilisant la coexistence entre les nations et en discréditant le droit international."

Le pape François a aussi invité tous les "croyants et non-croyants" à une journée de prière et de "jeûne pour la  paix" mercredi prochain, 2 mars 2022, mercredi des Cendres, jour de l’entrée en carême: "Et maintenant je voudrais en appeler à tous, croyants et non-croyants. Jésus nous a enseigné qu’à l’absurdité diabolique de la violence, on répond par les armes de Dieu, par la prière et par le jeûne. J’invite tout le monde à faire, le 2 mars prochain, Mercredi des Cendres, une journée de jeûne pour la paix. J’encourage spécialement les croyants pour que ce jour-là ils se consacrent intensément à la prière et au jeûne. Que la Reine de la paix préserve le monde de la folie de la guerre."

Le pape François a ensuite repris cet appel dans un tweet posté sur son compte @Pontifex_fr : "J'invite tout le monde à faire du 2 mars prochain, mercredi des Cendres, une journée de jeûne pour la #paix : les croyants doivent se consacrer intensément à la prière et au jeûne. que la Reine de la Paix préserve le monde de la folie de la guerre."

***

Déclaration de Mgr Éric de Moulins-Beaufort, 
archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France,
au sujet du conflit militaire en Ukraine.

La décision du Président de la Fédération de Russie d’intervenir militairement en Ukraine enclenche un processus de guerre qui suscite en nous une immense inquiétude. La Fédération de Russie, quoi qu’il en soit de ses raisons, brise unilatéralement un processus de paix engagé depuis des années et viole le droit international ; les Ukrainiens défendent leur pays, avec ce qu’il représente d’histoire et culture, de marche dans la dignité vers la liberté. Les Européens savent que la guerre n’est jamais une solution. Ils savent aussi qu’il ne peut y avoir de paix sans justice ; de nos jours, la justice passe par le respect du droit international.

A la suite du pape François et en union avec les évêques de France, j’appelle les catholiques de France à prier pour les Ukrainiens et pour le retour de la paix en Ukraine, pour toutes les victimes de la violence aveugle que porte la guerre. Prions aussi pour le peuple russe tout entier, dans sa diversité. Dans notre prière, n’oublions pas les soldats, les familles qui seront endeuillées, les personnes qui seront blessées. N’oublions pas non plus les populations civiles et, parmi elles, les plus fragiles et les pauvres qui sont trop souvent les premières victimes des conflits. La responsabilité des dirigeants qui décident la guerre est immense à leur égard.

Les catholiques prieront en particulier comme l’a suggéré le Pape lors du mercredi des cendres, le 2 mars 2022. Ce jour-là, les chrétiens entrent en carême et sont invités à prier davantage et à jeûner. Nous offrirons cela pour la paix et la justice, en communion avec tous ceux qui en Ukraine et en Russie aspirent à la paix, à la vérité et à la justice.

Que le Seigneur éclaire les gouvernants, convertisse les cœurs qui doivent l’être et soutienne tous ceux qui se mobiliseront pour restaurer la paix, le dialogue et la concorde entre les peuples. Qu’il inspire aux évêques des différentes confessions les paroles et les gestes qui réconforteront et qui serviront le véritable esprit de paix.

Mgr Eric de Moulins-Beaufort,
Archevêque de Reims,
Président de la Conférence des évêques de France

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article